retour hâve

Je sais que j’écrirai pour de vrai, je relis quelques brouillons digitaux, ils sont anomalies dans mon fonctionnement habituel, ce qui n’est pas abouti finit toujours par rejoindre la corbeille, je les relis très vite, nous sommes samedi et j’écoute un groupe de Leeds.

Je récupérerai bientôt un petit meuble que je placerai dans ma chambre et c’est ainsi, je pense, que je quitterai ma cuisine. J’y passerai tout mon été et peut-être le reste de ma vie. J’envisage de prendre un mi-temps pour devenir gondolier à la supérette du coin, ce serait l’idéal un job à quelques minutes à pied de chez moi. Je garderai ainsi du temps pour mes travaux du web et ce premier livre que je rêve d’entreprendre.

Un groupe de New-York vient remplacer celui de Leeds, c’est un samedi avec une belle lumière dehors, comme le précédent d’ailleurs, sauf que je ne prendrai pas de train cette fois.

Il semblerait que je reprenne avec indolence le chemin de mon métier…


Julien DoréGlenn Close

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.