extraits de digitaline

La manie de Joël

Pour écrire il faut faire du stock : Hennekein et Waterman.

Je grommelle de l’environnant.

J’aime quand la tête du serval me fendille le menton. Il en reste une fossette.

On est pas obligé d’être noir pour aimer ces airs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.