I feel rewarded on being so ugly, eh**

Journée à 2 sur l’échelle de Glasgow. Énergie non renouvelée. Juste assez de jus pour déposer des mots ici et là. Ai notamment fait la limace à deux reprises sur J’embrasse pas. J’avais pourtant écrit que je purgerai ce blog avant de lui tordre le cou. Je lis du Cocteau. Pas l’auteur de La Machine Infernale. Le groupe pop. Celui avec cette chanteuse, Liz Fraser**. Au phrasé improbable. Le jour s’estompe. You don’t feel damned between the sunrise and sunset. Dimanche disparaît donc. Et je botterai bien le cul à Jacques Rogge !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.