Entrechats

L’hébergeur me demande si je souhaite renouveler le bail de ce blog pour une année. J’y réfléchis, torse nu et profitant ainsi d’une fin de matinée moins moite que les précédentes. L’orage de la veille fut assez décevant finalement. Il y a eu les lumières, un peu de son, mais sans les grosses gouttes en percussion sur l’ardoise du toit.

A chaque fois c’est le même cinoche, je tergiverse à cause de deux des pans de ma cagneuse personnalité. Il y a l’aquoiboniste qui y mettrait bien un terme sans état d’âme et l’affectif un chouïa superstitieux et conservateur n’imaginant pas clore un exercice qui débuta il y a environ sept ans.

J’ai jusqu’en septembre pour chiader ma réflexion. Le fait est que je n’ai rien écrit depuis plus d’un an. Et qu’en plus la lecture des blogs est une activité qui se perd. Le nombriliste 2.0 et ses contempteurs leurs préférant sans doute l’instantané des statuts FaceBook.

Cela fait donc deux raisons suffisantes pour solder l’affaire.

Pas sûr.

A suivre…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.