La désinvolture

Lui est là. Peut-être que sa présence est rassurante, peut-être qu’elle indiffère. Lui vieillit, le temps qui passe l’obsède, la mort, n’en parlons pas. Les trente première années il les a vécues sans être en demande, c’est à peine si il était en quête. Il pensait surtout qu’il lui faudrait deux vies pour en vivre une au rythme de ses contemporains. Il n’est pas loin d’en être encore là aujourd’hui. Depuis quelque temps Lui ne sait plus trop ce qu’il est pour les autres. Lui vit mal leur désinvolture, leur mal façon. Au travers des jours identiques, ses Groundhog Days voilés par l’absence, il se taille la vaine d’être encore en vie.

Là-haut : Lita de Christophe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.