letter box par Daria Nepriakhina via Unsplash

Put the pen to the paper, press the envelope with my scent*

Le soleil pourrait blanchir les mots. Pourtant plus j’y suis. Plus j’ai envie d’y être. Je viens de voir Bashung. Émouvant. Avec son chapeau, ses lunettes noires. Sur son album majestueux, il demande : que faut-il être encore ? Vivant, Alain. J’ai encore envie d’y être. J’ai aussi des envies de correspondance. Une vraie. Un échange au long cours. Déposé régulièrement pas une main jaune dans une boite en fer. Ou en bois. Quand on habite au vert. Ou en Amérique. Des mots allongés sur du papier. De la cellulose végétale pour soigner mes ecchymoses. Pas du vélin. Pas de la peau de veau parcheminée. Je n’aime pas le sang. Les mots et la globine. Ma correspondance serait de la tendresse affranchie de toute pudeur. Écrire des lettres, c’est se mettre nu devant les fantômes; ils attendent ce moment avidement. Dit Kafka à Milena.

* The letter – PJ Harvey

Photo de Daria Nepriakhina via Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.