All my friends are embryonic

Je ne me suis pas mis à tuer du jour au lendemain. Je me suis approché du corps. Je l’ai poussé du pied pour récupérer l’étui de chacune des balles. Je m’en voulais d’avoir autant esquinté son visage. Je me suis mis à penser à Mickey Rourke à l’époque où il avait endossé le costume de Stanley White. Il était sans doute l’un des plus beaux acteurs de Hollywood à l’époque. Que pense Mickey quand il revoit le visage de Stanley aujourd’hui. N’empêche que je m’en voulais. Mickey aussi. D’avoir boxé autant.

La première balle avait été difficile à tirer. Il y a cinq ans. L’usine venait de fermer.

I am doll parts. Bad skin, doll heart. Kurt reconnaitrait-il Courtney aujourd’hui ? Le thé avait fini d’infuser. I am doll eyes. Doll mouth, doll legs. Je me souviens avoir enclenché un album de Hole dès mon retour à l’appartement. L’usine allait partir. Moody, l’opérateur au regard doux, allait en mourir. Je suis resté deux heures assis dans la cuisine. I want to be the girl with the most cake. Je me rappelle Moody.

Son premier jour il l’avait commencé en se faisant charrier. They find an easy victim and they punch him to the ground. L’homophobie. La pire des maladies. Ma mémoire mêlait tout. Alors que le thé chaud glissait le long de mon œsophage. In the pubs, clubs and burger bars, breeding pens for pigs, alcohol, testostorone and ignorance and fists. Packs of hunting animals roam across the town. Si j’avais eu mon Beretta. Ils l’auraient fermée leur gueule. Moody a tenu le coup. L’insulte s’était faite plus sporadique. Jetée en loucedé de derrière une porte de douche. Moody aimait cette boite. Tellement. Malgré tout.

J’avais le dernier étui dans la paume de ma main droite. J’imaginais alors Mickey sortant de la nuit aux bras de Courtney… (à suivre)

Episode précédent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.